samedi 2 juillet 2016

Rêve foudroyé...

Voici, à la suite de REV...OLUTION

Mon songe le plus marquant :

Il commence dans une communauté de rêve,

au fil de mes pérégrinations...
...j'ai été accueilli chez des gens charmants,

nous cultivons la terre,

 il y a une abondances de beaux légumes,
de beaux fruits,
La vie n'est pas facile entre le travail de la terre principalement et les autres taches mais il ne manque rien ici,
pas comme à l'extérieur, c'est la conviction que j'ai dans ce rêve...

je me sens si bien chez eux.
J'aime le ciel si beaux, le Soleil réchauffe nos corps,

la bonté de ces gens réchauffe mon âme.
On peut compter sur eux

Mais depuis ce matin ça ne va pas, je répète sans cesse en moi : POURQUOI ? POURQUOI ?

On veut que j'aille à la ville chercher une chose vitale.

Oui mais pourquoi moi ?

Je suis l'un des seul à bien la connaître, j'ai plus de chance de trouver ce qu'il faut.

Oui mais pourquoi ? j'ai fuis la Ville ce n'est pas pour rien !
(En vérité nous savons tous ici ce qu'il va se passer en Ville)

Cela va bientôt commencer et on me dit d'y aller ?
Pourquoi ?

Justement c'est pour ça, bientôt tout va disparaître avec cette chose vitale.

Ils ont eux la gentillesse de m'accepter parmi eux, je leur dois bien ça.
Avec un grand ami à moi, nous nous résignons à partir.


Parce qu'il serait dangereux de partir seul  ;-)

ça commence mal


Arrivé en Ville, le ciel est déjà noir, nous n'avons que peut de temps.
Une agitation terrible régnait là bas, dans la rue,


dans les halls, et à l'horizon...


Ouf ! le temps pousse les gens à rentrer chez eux

Je ne sais pas comment on a fait pour enfin trouver, en posant des questions à tellement de gens, visitant des bibliothèques...


on croyait ne pas y arriver, le stress vous ne pouvez pas imaginer.

Deux jours et deux nuits sans dormir, et ce stress !

Montait chaque heures, chaque minutes, comme le mercure d'un thermomètre...


En plus je ne pouvais pas laisser les gens sans savoir, au début, à chaque fois que je pensais pouvoir trouver une personne réceptive je lui disais aimablement :

-Je pense que vous devriez quitter la Ville le plus vite possible.
(MAIS à chaque fois la personne voulait des explications, QUI S'ETERNISAIENT DANGEREUSEMENT !!! )

Le temps comme notre patience, filait à grande vitesse ...
à la fin, je laissais tomber.


Le tonnerre s'est abattu toute la nuit !




On aurai dit un milliard d'explosions dans le ciel.
Je ne sais pas comment on a fait pour sortir, je regarde tout ça comme dans un film, spectateur d'une ville entière détruite par la foudre et la tempête

La première partie de mon rêve s'arrête là.

La tempête s'est calmé

Maintenant le rêve est en couleur, on marche de retour chez nous.




C'est la campagne, nous passons devant une gare, une foule de gens attendent depuis longtemps, j'ai de la peine pour eux, ils ne savent pas que les trains ne circulent plus.


Après avoir marché encore une journée en longeant une voie

nous voyons encore une foule au loin, grande, il doit y avoir au moins mille personnes, ils savent que les trains ne marchent plus et...
... c'est l'horreur totale, une bande de voleurs se servent de barrières pour empêcher la circulation, ils rançonnent tout le monde et leur chef, une horrible brute, assassine des gens pour rappeler son autorité.

Mon ami et moi discutons :
-nous sommes obligé de passer par là
-on ne peut pas se faufiler en douce,
-on ne peut pas leur laisser le ''trésor'', ils ne sont pas capable de comprendre son utilité pour nous, et risquent simplement de le détruire, ces sauvages.

Nous restons dans l'expectative sans savoir que faire quand le Tyran lui même nous repère, il fonce tout droit sur mon ami, lui ordonne d'ouvrir son sac.
Lui a peur tout comme moi mais refuse.
Le Tyran semble se nourrir de sa peur et lui dit avec une arrogance démoniaque qu'il reviendra tout à l'heure le tuer...
(il faisait plus peur que ça)

-QUOI ? (Il commence à s'en aller, fier de lui.)
Moi, j'entre dans une rage folle, ramassant une pierre je lui envoi de TOUTES mes forces !
Ecoutez j'aurai pu lui donner même mes chaussures pour pouvoir passer mais là il voulait tuer mon ami, mon FRERE !
POURQUOI ?
POURQUOI ?
Les gens horrifié s'écartent, l'horrible personnage, blessé dans son orgueil, 
essai de se jeter sur moi, j'arrive à l'éviter, lui jeter d'autres pierres, c'est maintenant un jeu du chat et de la souris, éviter, jeter des pierres, je sens à la moindre esquive ses poings me frôler, le vent déplacé me montre qu'au moindre coup il me tuera.
Ne pas se faire toucher, je m'échine en sentant que mes forces me quittent.

Plus de force...encore un peu...non plus de force, c'est la dernière esquive, je n'ai plus de souffle et il le sait, il se prépare à foncer une dernière fois sur moi.

Prêt à me FOUDROYER !
Dans mon rêve voici ma pensée exact en cette instant :
''dans la vraie vie il ne se produit jamais de miracle''

Quand soudain au dela des battements de mon coeur qui résonnent si fort dans mes oreilles je discerne  une rumeur dans la foule, des protestations fusent autour de nous, les gens se mettent à gronder de plus en plus.

Le Tyran s'arrête pour les regarder, 
au départ je croyais qu'ils m'insultaient, en fait non ils grondent contre le monstre en face de moi, et maintenant ils crient, DE TOUTES LEURS FORCES !
Le Tyran entre en rage contre eux et les menaces un à un de toutes sortes de punitions, il s'approche d'une femme, lui caresse son visage, les yeux exorbité de haine, la menace avec son sourire grimaçant.
Et là à ma grande surprise elle n'a pas peur de lui ?
Elle se met à chanter de toute sa voix, d'autres se joignent à elle...
...le tyran ne comprend plus rien et est maintenant retourné au centre, il regarde inquiet tout ces gens se mettre à chanter, 
et voila qu'il a maintenant peur, je le voyais se recroqueviller sur lui même, en panique,

 écoutez les amis, une lumière illumina tout autour de nous 
et le chant était tellement beau, je n'ai jamais rien entendu de pareil
Plus beau encore que celui ci :


les gens se tenaient les mains et chantaient et la lumière envahi tout
Tout le monde devenait lumière


Le petit tyran disparu, un instant il était là, et puis il disparu.
Il fallu attendre plusieurs heures pour que l'émotion retombe...
Je me souviens que j'étais assis dans l'herbe,
 regardant les gens se féliciter mutuellement, certains se prenaient dans les bras, 
d'autres se mettaient à pleurer assis par terre, 
d'autres encore priaient, 



la sérénité avait envahi les coeurs et chacun commençait à rentrer chez soi...
Nous avons eu un peu de mal à partir, tous nous serraient les mains.  :-)


Voila nous sommes de retour, nous passons par des endroits désertique aussi beaux que ceux ci je me souviens bien.
Sentant une douce brise caresser ma peau, j'éprouve un grand bonheur, cela me rappel ce passage de la bible :
Souvenons-nous comment Dieu s'est révélé au prophète Elie :
"Et Dieu lui dit : "Je vais passer près de toi".
Il y eut un grand ouragan, si fort qu'il fendait les montagnes et fendait les rochers. Mais Dieu n'était pas dans l'ouragan.
Il y eut un tremblement de terre, mais Dieu n'était pas dans le tremblement de terre.
Il y eut un feu, mais Dieu n'était pas dans le feu.
Il y eut le bruit d'une brise légère…"
Alors Elie (comprenant que Dieu était proche) se voila le visage de son manteau
Nous sommes arrivé, le sage de notre communauté nous accueille avec mon amie


nous lui remettons le coffret.
Je regarde à l'intérieur.
Je ne peux pas vous décrire la nature de ce trésor, je ne saurai même pas le dessiner.
Mais pour ne pas décevoir ceux qui ont lu jusqu'à la fin,
Je vous montre quelques cristaux de ma collection personnelle :





Ci dessous, cristal arc en ciel


-En haut à gauche: pyrite de fer du Pérou   -en haut millieu: oeil de tigre
-en haut à droite: améthyste    -en bas à droite: labradorite

-en bas à gauche: pierres des fées

Voici maintenant un chapelet fabriqué par un grand ami expert en pierre
il y a une chyastolite(croix)
-Obsidienne en noir           -Le pendentif: argent
-bleu: turquoise             -blanc: pierre de lune             -rouge: corail






Le rêve se termine, je la rejoins, 


En souhaitant qu'ils soient pour vous magnifique  :-)

2 commentaires:

  1. Bonjour, je ne comprends pas, Jésus m'a toujours montrer que l'église catholique est du malin, il y a l'idolâtrie à la vierge Marie, la prière aux morts (les saints)il n'existe pas de reine du ciel, c'est Astarté (démon) prier les morts est une abomination pour Dieu. le pape François est le faux-prophète. il se fait des sacrifices humains en présence du pape et autres en dessous du vatican.
    site sur internet: prophète sébastien payet. Sois-béni.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Brigitte bienvenue,
      Je me réjouis de l'amour que tu éprouves pour notre Dieu car il est un signe d'éveil.
      Merci de rappeler ici qu'il faut toujours se méfier des filouteries du démon qui existe réelement et que beaucoup de chrétiens ignorent,
      se voilant encore la face.

      Mais tu n'as pas à avoir peur de la Vierge Marie, celle qui a toute la confiance de notre Père céleste.
      Celle qui prie tellement pour délivrer les âmes torturé des démons et d'ailleurs ces derniers en sont bien effrayé

      Dieu établira sur ses biens les Saints qui ont fais sa volonté:
      http://saintebible.com/matthew/25-21.htm

      Les miracles qui ont eux lieu par la Foi des Saints sont l'accomplissement de la volonté de Jésus Christ:
      http://saintebible.com/john/14-12.htm

      Je te souhaite tout le bonheur, sincèrement

      Supprimer