mercredi 8 mars 2017

Adieu mon frère

Lettre a mon meilleur ami, mon frère, qui nous a quitté a l'hôpital, il y a quelques jours :

" La mort n'est pénible que lorsqu'elle survient quand on est au lit, malade. 
Quand tu te bats pour ta vie, tu n'éprouves pas de souffrance. 
Si tu éprouves quelque chose, c'est de la jubilation. "       
Juan Matus.

C'est une parole que tu aurais bien pu avoir mon ami, 
car je sais comment tu aurais voulu finir.
Tu aurais voulu partir comme le Roi Léonidas face au faux dieu Xerxès :



Quelles ont été tes dernières pensées ?

Tu aurais voulu partir dans un combat titanesque
comme Angel,
ce héros torturé par son passé, 
se battant dans l'espoir d'une rédemption :

ANGEL           EXTENDED VERSION


-Je n'exagère pas, je n'ai jamais vu une personne qui aime autant les autres, 
même les filous, les profiteurs.
 Tu le savais et pourtant il y avait toujours ce visage calme, 
serein et aimant, en les regardant.

-Tu priais pour eux, tu priais pour tous.

-Tu as sacrifié ton désir de fonder un foyer pour t'occuper de ta famille

-Tu étais un grand séducteur étant plus jeune, 
tu n'étais pas du genre a tirer ton coup 30 secondes et t'endormir en ronflant comme certains;
Mais au contraire, tu as tellement rendu heureuse les femmes que tu as séduites 
que 15 ou 20 ans plus tard, quand par hasard elles te croisaient quelque part, 
elles te disaient toutes qu'elles regrettaient de t'avoir quitté 
et que si c'était a refaire elles se serait marié avec toi....

Avec qui irai je draguer maintenant que tu n'es plus là ?

-Tu avais l'âme d'un leader car tu voyais les forces et les faiblesses de chaque personne, 
t'efforçant a chaque fois d'élever les autres vers le haut.

-Tu voyais toujours le bien en chacun, 
j'ai rarement pu avoir une telle aura, que tu avais toi, en permanence.

Et malgré cela tu baissai souvent la tête quand nous allions a l'église, pourquoi?
Je m'en rend compte aujourd'hui, pourquoi avais tu cet air si triste quand nous te prenions en photo?

Tu as vu ? il y avait au moins 300 personnes aujourd'hui a ton enterrement, 
tout le quartier était là, tes amis, ta famille ;
C'était un honneur pour moi de porter ton cercueil tu sais, 
comme si j'étais vraiment ton frère.
J'ai pensé chaque parole prononcé pour toi devant tous, 
mais il y avait tellement plus a dire, tellement plus............
Tu n'aurais pas dû cacher ta maladie a tous, c'est pas bien ce que tu as fais, 
et voila maintenant que nous t'avons tous perdu...

...mais elle était incurable bien sûr, 
je me voile la face parce que je t'aime .

Ou es tu maintenant ? au Ciel ?
Ou peut être a cause des quelques turpitudes de ta jeunesse 
notre Seigneur ta confié une mission de héro dans un autre monde pour te racheter.

C'est ce que je m'imagine, car c'était ton rêve, toi qui ne savais pas que 
TU ETAIS VRAIMENT UN HERO 
ici bas

Voila, seul sans toi mon ami, 
te laissant partir la haut, 
nous nous adressons au Seigneur Dieu :

Sous ton regard la vie est simple et bonne
Prés de ton coeur les pleurs même son doux
Soit que ta main nous frappe ou nous couronne
Restes avec nous Seigneur restes avec nous


2 commentaires:

  1. Bien cher Lyrico,
    Je m'associe à ta profonde peine de la perte de ton ami, tes larmes, le vide de l'absence (que je connais bien pour l'avoir vécu tant de fois dans ma déjà longue existence.)

    Suis ton chemin pour la Gloire du Christ qui est la nôtre, dont celle de ton ami. Ton ami vivra toujours dans ton cœur, il ne mourra jamais. Tout ce que tu feras de beau, de bon pour notre humanité lui sera donné en partage, car l'amour fraternel qu'on nous à inspiré participe à notre édification, en a grand mérite. L'Amour ne s'apprend pas, Il se donne, tout ce qui est donné, ne peut se perdre, pour l'éternité. Ton ami, comme tous ceux que tu as aimés et qui t’ont aimé, tu le retrouveras sur la Nouvelle terre que le Christ nous a préparé. Garde bien cette consolation dans ta mémoire et ton coeur. Par la grâce du Christ le jour viendra où il n’y aura plus ni mort ni souffrance. Mais tout cela tu le sais déjà.
    Que ta Foi soit toujours ta Force.
    Te salue cordialement-fraternellement en Jésus Marie et Joseph.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore je n'ai pas tout dis,
      un moment inspiré par les évangiles il lui ai arrivé de faire venir des sdf chez lui, qu'il avait trouvé dans la rue;
      Il les lavait, changeait, et il leur donnait a manger avant de les laisser partir, tel le bon samaritain.
      Et tellement de choses encore...

      Tu as bien dis,
      Que notre foi soit notre force
      De nombreuses fois, que l'on s'efforce
      A faire la volonté divine
      Que l'on essai, que l'on s'affine...

      En toute amitié chère Lys ;-)

      Supprimer