samedi 8 juillet 2017

Dédicace à mon amie Lys

Gustav Mahler disait :
"La Tradition n'est pas la vénération des cendres mais la passation du feu"

(en l'occurrence, le feu de la Foi)

Lys, fleur du Ciel
Par cette petite histoire
D'une saveur de miel,
Nous invite à croire


Je reproduit ici le témoignage d'un "miracle",
vécu par une très chère amie, Lys.
trouvé sur son blog :

Témoignage
2 requêtes, 2 miracles pour une petite orpheline
Eté 2003 --- Projetant de me rendre à l'ermitage du merveilleux Gens, (prononcer son prénom "Gins")
 je proposais à C...., fillette de huit ans originaire d'un autre continent, qui, suite au décès de ses parents fut recueillie par son demi-frère qui vit dans la région, de l’emmener avec moi pour visiter le lieu saint.  
Ravie, elle m’accompagna sans hésitation. 
Prières et visite accomplies, nous rebroussions, à regret, chemin. 
Mais avant cela...
A l’entrée du sanctuaire, est mis à notre disposition un cahier dans lequel on peut déposer ses requêtes au Saint qui intercède pour nous auprès du Seigneur. 
Je proposais à la fillette de lui adresser les siennes. 
La proposition étant aussi inattendue qu'insolite, elle se mit à réfléchir, puis me dit qu’elle aimerait un vélo et une amie car elle se sentait très seule. Requêtes notées dans le précieux cahier, nous reprîmes le chemin du retour.
Au moment même où nous arrivâmes dans la cour de sa maison, apparut en face de nous son demi-frère qui venait d’arriver peu de temps avant nous … "en train d’extraire un vélo d’enfant d’âge moyen du coffre de sa voiture" ; 
un vélo en très bon état qu’il avait trouvé sur une décharge où il s'était rendu pour débarrasser des encombrants, et bien sûr, le vélo destiné à la fillette. Explosion de joie de la petite qui me dit ravie "c'est un miracle".  
Puis la présence d'une visite nous interpella. 
Près de la porte d'entrée de la maison se tenaient une dame et une petite fille. La dame, très aimable, d’origine belge, nous apprit " qu’installées depuis peu dans la région, sa fille se sentait très seule et aimerait se lier d’amitié avec la petite C….".
Les miracles avaient donc été immédiats pour la petite orpheline qui y reconnut aussitôt, comme moi-même, la main lumineuse d’Amour de Saint Gens, et notre bonne inspiration de nous être adressées à lui. 
Les fillettes devinrent inséparables, se complétant merveilleusement bien, l'une aussi adorable que l'autre.

2 commentaires:

  1. Tu as eu une très bonne inspiration, cher Poète, en partageant ce témoignage qui,je l'espère, passera le feu de la foi à ceux qui douteraient encore de la présence active de nos Saints parmi nous.

    Et quelle belle citation en introduction que celle de Gustave Mahler, que je découvre ...

    "La Tradition n'est pas la vénération des cendres mais la passation du feu".

    Cette pensée élevée en si haute sphère appelle irrésistiblement au transport dans l'une de ses rêveries que son génie nous a offertes pour l'éternité.

    Choisie pour toi, avec ma profonde âmitié : *Adagietto Symphony 5 - Karajan*
    https://www.youtube.com/watch?v=Les39aIKbzE



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très chère amie,
      Si le Christ est notre Roi céleste
      Alors tu es une noble Dame
      J'étais triste, d'une humeur funeste
      Tu m'a réchauffé de ta flamme...

      Tu m'a toujours inspiré de si beaux poèmes
      Alors je dois déclarer que vraiment je t'aime ;-)

      Supprimer